Parce que la période nous oblige à nous tenir à distance de sécurité les uns des autres et nous prive d’un plein accès à la nature en ville, nous vous proposons de rester unis, en contact et de partager avec vous notre passion.

En attendant de bientôt nous retrouver «pour de vrai» avec les plantes, les jardins, les fleurs et les fruits

Eloignés, mais reliés.

Les Jardins de Gally - Les Vergers de Gally - Le BE de Gally - Mairesse - Paysages de Provence et Manière & Descamps

Jeudi 26 mars

Hyacinthe et Rose

Un duo en forme de passage de témoin, entre l’hiver et le printemps. Un duo des contraires qui se complètent malgré les différences, fort symbole en ces circonstances.

Un billet sans doute un peu fleur bleue.

Hyacinthus orientalis, la Jacynthe, tire sa révérence, après nous avoir gratifié, une saison durant, de son parfum enivrant. « Les jacinthes doivent, à la précocité de leur floraison autant qu’à leur beauté, d’avoir été très cultivées et améliorées par les spécialistes », indique le Guide Clause, traité des travaux du jardinage. Blanches, roses ou bleues, les inflorescences se présentent sous la forme d’une grappe de fleurs. Cultivés en pleine terre dans un massif, offerts en pots en provenance de son fleuriste, ces bulbes peuvent aussi être disposés « sur carafe ». Une grande fleur, comme un grand cru.

De cette fleur est inspiré le doux prénom de Hyacinthe. Pas toujours amical, si l’on en croit les paroles de Thomas Fersen, qui dépeint un criminel du métropolitain. « Hyacinthe, ta, tadam tadam tadam Hyacinthe, tadam tadam tadam, Hyaaacinthe » : au moins, le refrain est aussi entêtant que le parfum. Essayez, vous entendrez.

Hyacinthe, c’est également le mari de Rose, grands-parents imaginaires du récit de François Morel, illustré par Martin Jarrie. « C'est bien simple : Rose et Hyacinthe, mariés depuis quarante-cinq ans, ensemble depuis toujours, ne s'entendaient sur rien ». Au quotidien, tous les sujets opposent ce vieux couple, dont l’auteur narre l’histoire, avec tendresse. Tous ? Non. Une irréductible passion les réunit : les fleurs. Chez ses grands-parents, le garçon apprend à reconnaitre, à cultiver, à dessiner les fleurs. Il en apprend aussi le langage, dont Hyacinthe et Rose maitrisent l’usage, outil de séduction ponctuant leur mariage. Il témoigne avec humour des anicroches du ménage et, au contact des fleurs, des années durant, de son apprentissage. Puis vient un jour d’été où Rose tire sa révérence et où, la même journée, Hyacinthe s’en va la rejoindre.

Dans les sous-bois, dans nos jardins, nos intérieurs, les jacinthes se fanent. Les rosiers, quant à eux, taillés en février, bientôt, de boutons de roses, vont se parer. Gardons en mémoire les couleurs et le parfum des premières. Bien soignés, rempotés, leurs bulbes pourront refleurir dans une année. Et regardons les seconds pousser et s’épanouir, avec espoir. Se souvenir et penser aux beaux jours à venir. Eloignés, mais reliés. Prenez soin de vous.

Mardi 24 mars

Mon bel oranger

Patrick, Directeur de Mairesse, au Muy, dans le Var, nous envoie la photo des derniers fruits de l’arbre en pot présent sur sa terrasse.

Les orangers sont des agrumes. Leur famille botanique est celle des Rutacées. Leur genre, Citrus. Il y a tant à dire sur cette grande fratrie, dont les fruits, par leur forme et leurs couleurs, rappellent le soleil ! Que dire de leurs goûts ? La puissance et la diversité aromatique des agrumes est à l’image de leur variété de formes. Ce sont enfin une source de vitamines, bienvenue jusqu’en sortie d’hiver.

La plupart des oranges que nous consommons sont dites douces, fruits de l’espèce Citrus sinensis, en référence à leur région d’origine, l’Asie du Sud-Est. Les oranges auraient été découvertes lors des grandes expéditions, puis ramenées et acclimatées au Portugal. Dans le bassin méditerranéen, de l’Alhambra en Andalousie à la Côte d’Azur, jusqu’aux confins de l’Orient, les agrumes sont des pièces maitresses des jardins. La Méditerranée est aussi une zone particulièrement propice à la production : c’est l’agrumiculture, spécialité des agrumiculteurs, nombreux en Espagne, en Sicile, mais aussi encore pour certains dans le Sud de la France. Sur la Côte d’Azur, les agrumes sont célébrés, avec la Fête du citron, à Menton. Plus au Nord, la passion des agrumes a depuis longtemps gagné les amateurs de jardin. A Versailles, Louis XIV fit construire une orangerie, lieu d’hivernage d’orangers plantés dans de désormais célèbres caisses, permettant leur transport, de l’extérieur à la belle saison, à l’intérieur, à l’automne, pour les protéger des premiers frimas. Aujourd’hui encore, la Ferme horticole Théart réalise l’hivernage des orangers de certains clients des Jardins de Gally.

Les agrumes, c’est aussi une histoire de goûts et d’odeurs. Les arômes des orangers permettent de nombreuses utilisations, notamment en aromathérapie. Il est à noter que la plupart des extraits sont issus de Citrus aurantium, l’orange amer, à qui l’on doit l’eau de fleur d’oranger. De quoi aromatiser crèmes desserts et gâteaux. Mais aussi d’aider à un sommeil plus apaisé : quelques gouttes dans de l’eau, au coucher, aideraient à mieux dormir. Et c’est si bon !

Le saviez-vous ? Pour distinguer le goût des agrumes lorsqu’ils ne sont pas en fruits, il suffit de froisser une feuille et de goûter. Le citron se distingue alors nettement de l’orange !

L’orange est aussi l’amie du petit déjeuner. Riche en vitamine C, l’orange est le fruit idéal lorsque l’on est… Pressé ! Nature ou en jus tout frais, l’orange, riche en flavonoïdes, des antioxydants puissants qui agissent en synergie avec la vitamine C, aide à garder la forme. Une orange contiendrait ainsi la quasi-totalité des besoins journaliers en vitamine C. Comment, chez vous, bénéficier de ce soleil fruité ? Votre corbeille de fruits contient probablement encore quelques agrumes. Les dégusterez-vous maintenant avec un regard différent ? Vous avez peut-être déjà reçu en cadeau un petit oranger en pot ou un calamondin, ce proche cousin très prisé en Asie. Dès la fin janvier, il y est généralement recouvert d’enveloppes, étant utilisé comme arbre à souhaits pour le Nouvel an chinois. Formulons le vœu de retrouvailles prochaines ! Ou bien sentez-vous une délicate odeur comparable à celle de la fleur d’oranger, émaner d’un arbuste, lui, sans épine ? C’est probablement l’oranger du Mexique, Choisya ternata, arbuste d’ornement au feuillage également persistant, cousin de la famille des Rutacées.

A défaut de tout cela, pensons à Mon bel Oranger, au Brésil, cet ami imaginaire du petit Zézé, auquel il donne le doux nom de Minguinho. Trop exotique ? Voyons plutôt en terre celtique :

Un oranger sur le sol irlandais,

On ne le verra jamais.

Un jour de neige embaumé de lilas,

Jamais on ne le verra.

Qu'est-ce que ça peut faire ?

Oui, qu’est-ce que ça peut faire ?

Car nous sommes éloignés, mais reliés.

Prenez soin de vous.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger la synthèse « Des orangeries aux serres botaniques », de Xavier Laureau et Gérard Pontet, 2008.

Vendredi 20 mars
arbres en fleurs

© Gally. Cerisier Fleurs, Ferme de Vauluceau - Pommier dans la cueillette de Gally  mars 2020

Aujourd’hui, c’est le premier jour du printemps.

Honnêtement, si nous ne suivions pas de près le rythme des saisons, si symbolique et important dans nos métiers, qui sait si nous nous en serions doutés ?

Le beau temps des derniers jours, ce rayon de soleil décalé, a bien du mal à remplacer ce qui monopolise nos pensées. Nous avons hésité, plusieurs jours durant, avant de nous dire qu’il était bon de partager avec vous, régulièrement, une humeur positive, un peu de notre passion.

Dehors, la vie continue. Dans les vergers, les fleurs des pommiers pointent le bout de leur nez. Peut-être que vous aussi, près de chez vous, par la fenêtre, vous pouvez voir ou imaginer les cerisiers en fleurs. Pommiers et cerisiers, respectivement Malus et Prunus, le premier aux fleurs blanches, le second aux fleurs rosées, sont deux genres de la même famille, les Rosacées. Une grande famille de plantes herbacées, d’arbres et d’arbustes, dont nous reparlerons sans doute ici. Le plus répandu des cerisiers ornementaux, celui des squares et des rues, est le « cerisier fleurs », Prunus serrulata. Il est également dénommé « cerisier du Japon ». Imaginons un instant marcher à pas lent sous une voûte et sur un tapis de pétales roses, qui tournoient et, sur le sol, un à un se posent, au pays du Soleil Levant. Le soleil au bout du tunnel : voilà une pensée à laquelle il est bon de se raccrocher !

Parce que nous n’avons pas tous la possibilité de sortir et de voir, nous avons initié pour vous une playlist musicale, dont les titres ou les textes font la part belle aux jardins, aux fleurs, aux fruits, à toutes les belles choses qui nous font du bien.

• Sur Deezer 
• Sur Spotify 

Et parce que c’est bientôt le week-end, un extrait choisi qui nous incite à danser :


Parce que « Ça fait rir' les oiseaux, ça fait chanter les abeilles Ça chasse les nuages et fait briller le soleil » « La musique est là pour ça ». Nous sommes éloignés, mais reliés. Prenez soin de vous.